La Magyar Gárda a sa pornstar !

L’extrême-droite hongroise est décidément de plus en plus sexy. Après les frasques extraconjugales de Gábor Vona, leader de Jobbik, et les aventures canadiennes de son porte-parole András Király à la Gay Pride de Toronto (viré depuis, bien entendu), c’est un membre de la Magyar Gárda qui s’illustre par sa vie disons…dissolue.
Le blog de Béla Radics sur Hírszerző avait déjà levé l’affaire en septembre dernier, mais c’est à Velvet qu’on lui doit son retentissement actuel. Un retentissement d'ailleurs très à propos, à deux petites semaines du premier tour des élections législatives où l'extrême-droite prétend à un beau score.

En fait il s'agit non pas d'un, mais d'UNE membre de la Garda, en la personne de Nikolett Müller. Si ce nom ne vous dit rien, c’est que vous n’êtes amateur ni de l’extrême-droite…ni de porno. Car le métier de cette blonde qui n’a pas encore fêté son vingt-sixième anniversaire (mais le titre de cet article a déjà vendu la . . .

Corentin Léotard