La crise touche aussi les langues

Depuis un an et demi, le chiffre d'affaires des écoles de langues a baissé de 20%, rapporte lundi le quotidien économique Napi Gazdaság.

Pour réagir à cette crise, les écoles de langues ont ont le plus souvent cherché à réduire leurs coûts. Peu d'entre elles ont fermé leurs portes, 90 à 95% ont pu s'adapter à la situation.
En septembre 2009, une étude d'Eurostat avait montré que 3 Hongrois sur 4 ne se sentaient