Intempéries : la Hongrie a encore les pieds dans l’eau

La Hongrie n'aura décidément pas eu de chance avec la météo en 2010. Après des inondations dévastatrices en juin, elle est à nouveau sous les eaux. D'un bout à l'autre du pays, près de 280 000 hectares sont inondés, dont plus de 150 000 hectares de terres agricoles.

Les pompiers, à l'oeuvre dans les régions de Bács-Kiskun, Békés, Jász-Nagykun-Szolnok et Veszprém doivent évacuer chaque jour quelque 28 millions de mètres cubes d'eau, soit presque l'équivalent du lac Velence !

Les températures sont beaucoup trop clémentes pour un mois de décembre : un record de chaleur a été enregistré hier après-midi à Sellye, dans le département de Baranya (18,5°C). Combinées à des précipitations abondantes, elles créent des conditions particulièrement propices aux phénomènes d'inondations.

Un grand nombre de communes sont sur le point d'être évacuées aux abords de la rivière Körös, affluent de la Tisza, dans le Békés à l'est de la Hongrie (photo . . .