En Hongrie, les violences faites aux femmes sont l’affaire de tous

En 2013, un médecin de Buda a attaqué sa compagne à la soude dans leur appartement commun. Trois ans plus tard, le procès de l'affaire du « médecin alcalin » vient seulement d'ouvrir à Budapest le 25 novembre dernier, le jour de la Journée internationale contre les violences faites aux femmes. L'occasion de faire le point sur la situation en Hongrie.


Tribune publiée le 29 novembre 2016 dans Kettős Mérce. Verbatim d'un discours prononcé par Nóa Nógrádi au nom de l'association féministe PATENT lors de la manifestation inaugurale de la Journée internationale contre les violences faites aux femmes le 25 novembre 2016 à Budapest. Traduit du hongrois par Ludovic Lepeltier-Kutasi.

C’est hier, par le plus grand hasard à l’occasion de la journée internationale contre les violences faites aux femmes et de la première de ces seize journées d’action, que l’on a pu lire dans la presse . . .

Abonnez-vous à Hulala

1€ le premier mois
puis à partir de 
2€50/mois
sans engagement de durée

Nóa Nógrádi
Nóa Nógrádi