Hongrie-Serbie : quand il n’est plus question de guerre, mais de coopération

"Si la guerre doit s’étendre en Yougoslavie, de quelle que façon que ce soit, la Hongrie se tiendra derrière les Hongrois de Voïvodine." Cette déclaration semble aujourd’hui d’un autre âge, et c’est tant mieux.
C’était le 8 avril 1999 sur la BBC et le ministre hongrois des affaires étrangères mettait alors en garde le gouvernement serbe, en pleine campagne de bombardement de l’Otan sur le territoire de la Serbie actuelle : si les Serbes s’en prennent à la minorité hongroise, la Hongrie s’impliquera dans le conflit.

Hier, lundi 22 mars 2010, soit onze ans plus tard, les ministres de la Défense hongrois et serbe se sont rencontrés à Belgrade, non pas pour parler de guerre, mais pour signer un pacte de coopération militaire. L’accord porte sur la préparation et l’entraînement des forces armées, la surveillance de l’espace aérien, l’artillerie et la gestion de désastres. Le ministre hongrois, Imre Szekeres, a confirmé ce que la diplomatie hongroise répète de plus en plus fort : les Etats des Balkans occidentaux ont vocation à intégrer l’Union Europ . . .

Corentin Léotard