« L’affaire Őcsény » démontre l’hystérie autour de l’accueil des réfugiés en Hongrie

Dans le sud de la Hongrie, la petite localité d’Őcsény a fait l’objet la semaine dernière d’un intense emballement médiatique autour de l’accueil d’une petite dizaine de réfugiés par un aubergiste dans le cadre d’un hébergement d’urgence. Le résultat : un village divisé, un maire démissionnaire et une instrumentalisation politique de l’affaire par le Premier ministre et par ses opposants.
En quelques jours, le petit village d’Őcsény, coincé entre le Danube et les vignobles de Szekszárd, est devenu l’objet de toutes les attentions. A l’origine de l'imbroglio, il y a une annonce de l’ONG Migration Aid cherchant un logement temporaire pour six-sept enfants et leurs accompagnants, toutes des personnes en provenance du Proche-Orient qui ont obtenu le statut de réfugié en Hongrie. Rodé à l’hébergement social d’urgence, le propriétaire de la petite auberge "Csengettyűs", Zoltán Fenyves, propose alors son aide. La nouvelle fait rapidement le tour du village et de nombreux riverains décident de se mobiliser contre l’initiative.

Le 25 septembre dernier, l’assemblée villageoise se r . . .

Ludovic Lepeltier-Kutasi