La Hongrie est divisée comme jamais elle ne l’a été

Après la nuit de dimanche, deux réalités parallèles sont apparues en Hongrie. Dans l'une, le Fidesz perdait, parce que le référendum a été invalidé en dépit de la campagne électorale la plus dure de l'histoire politique hongroise. Dans l'autre, les opposants aux migrants gagnaient dans les urnes, parce que plus de 3 millions d'électeurs ont voté «non». Le problème n'est pas qu'il y ait plusieurs interprétations possibles, le problème c'est que ces deux interprétations ne peuvent pas cohabiter ensemble . . .

András Jámbor
András Jámbor