En Hongrie, les députés ont voté la controversée « Loi CEU »

Les députés ont voté en début d'après-midi une proposition de loi gouvernementale restreignant l'implantation d'universités étrangères en Hongrie. Selon ses détracteurs, la mesure vise essentiellement l'Université d'Europe centrale (CEU), fondée par George Soros, ennemi intime de Viktor Orbán.
Avec 123 voix pour et 38 contre, les députés hongrois ont validé aujourd'hui en début d'après-midi la modification de la loi sur l'enseignement supérieur. Selon le ministre Zoltán Balog, son objet est de contraindre les universités délivrant des diplôme accrédités par des pays tiers à l'Union européenne "à faire l'objet d'un accord bilatéral entre la Hongrie et leur pays d'origine". La mesure - surnommée "loi CEU" par ses détracteurs - concerne principalement l'Université d'Europe centrale, laquelle délivre à la fois des diplômes américains et hongrois.

Selon le secrétaire d'État László Palkovics, la modification de la loi "ne concerne pas l'intitulé hongrois de la CEU, seulement son statut en tant qu'établissement américain". La disposition vot . . .