En Hongrie, charge politique contre les gender studies

En Hongrie, un responsable du Parti populaire chrétien-démocrate (KDNP) a brutalement réagi au lancement, à la rentrée prochaine, d'un master de gender studies à l'Université Loránd Eötvös de Budapest.
L'Université Loránd Eötvös (ELTE) a récemment annoncé sur son site Internet l'ouverture d'un master de gender studies (études de genre) à la rentrée prochaine. L'objectif est de former les étudiants hongrois aux champs scientifiques explorant les rapports sociaux entre les sexes, du point de vue notamment de la sociologie, de l'anthropologie et de la psychanalyse. La nouvelle, reprise par le très conservateur site 888.hu, a provoqué une réaction en règle de Lőrinc Nacsa, président de la Fédération des jeunes chrétiens-démocrates hongrois (IKSz), l'organisation de jeunesse du Parti populaire chrétien-démocrate (KDNP), allié gouvernemental du Fidesz de Viktor Orbán.

(adsbygoogle = window.adsbygoogle || []).push({});

Dans une lettre adressée au recteur d'ELTE Barna Mezey - publiée sur le site HVG.hu (en hongrois) - L . . .

Ludovic Lepeltier-Kutasi