Haro contre les droits des migrants en Tchéquie

Mardi 27 juin dernier, le Parlement tchèque a fait passer en force des amendements controversés à la Loi sur le séjour des étrangers, passant outre le veto du Sénat. Si la signature du président Miloš Zeman ne devrait être qu’une formalité, les sénateurs opposés annoncent déjà que la Cour constitutionnelle devra se pencher sur les amendements.

En fin de session, le Parlement tchèque tente de faire aboutir certains projets de loi, dont certains amendements à la Loi sur le séjour des étrangers. Alors que les élections approchent, il semble que l’occasion serve aux partis au pouvoir à courtiser les électeurs. Ainsi, les sociaux-démocrates, au pouvoir dans une coalition de centre-gauche, tentent de mettre de l’avant leur position ferme envers l’immigration . . .

André Kapsas