H1N1 : la Hongrie bien inspirée avec son vaccin

Les centres de vaccinations contre le virus H1N1 sont désertés depuis pas mal de temps, en Hongrie comme un peu partout en Europe. Le cabinet du ministère de la Santé hongrois a donc décrété mercredi leur fermeture à partir du 4 février prochain. Avec 94 morts au compteur et une gestion maîtrisée des outils parant la propagation du virus, la Hongrie se félicite d'avoir elle-même produit son vaccin.
En Hongrie, le scandale des commandes disproportionnées de vaccins (94 millions de doses pour seulement 5 millions de personnes vaccinées) et de produits dérivés pour lutter contre la grippe A par l'Etat français pourrait faire sourire aujourd'hui. Avec son passé brillant dans l'industrie pharmaceutique, le ministre de la Santé français Roselyne Bachelot est aujourd'hui dans le pétrin et laisse passer, dans une certaine discrétion, la tempête médiatique qui s'est abattue sur elle il y a deux semaines.

L'Organisation Mondiale de la Santé a elle aussi sa part de scandale. Elle est accusée d'avoir largement exagéré les risques pandémiques du virus et . . .