Petite révolution de palais chez les socialistes hongrois

Gyula Molnár a été désigné samedi dernier nouveau chef du Parti socialiste hongrois (MSzP), en battant le président sortant József Tóbiás par 176 voix contre 133. Élu pour une période de deux ans, l'ancien maire du XIe arrondissement de Budapest devra mettre le parti en ordre de bataille pour les législatives de 2018, sans pour autant mener la liste qui s'opposera à Viktor Orbán.
Réunis en congrès samedi dernier, les socialistes hongrois ont désigné leur nouveau président au terme d'une élection à deux tours, à laquelle se sont présentés quatre candidats : Tamás Harangozó, Tibor Szanyi, Gyula Molnár, et le président sortant József Tóbiás. En tête avec 121 des suffrages, Gyula Molnár a dû se résigner à un second tour face à József Tóbiás, arrivé second avec 99 voix.  L'issue du duel a été nette et sans appel : avec le soutien de 176 congressistes sur 309, Gyula Molnár est parvenu à déloger József Tóbiás après un mandat de deux ans à la tête du MSzP.

Successeur peu connu d'Attila . . .

Ludovic Lepeltier-Kutasi