Guča, la fête sans couacs

La petite ville de Guča au cœur de la Serbie vient de fêter son 49ème festival de trompettes.
Connu dans le monde entier pour sa spontanéité, cet événement culturel gratuit rend hommage depuis 1961 à la trompette traditionnelle de la région de Dragačevo, cuivre culte vieux de 200 ans. Les français amateurs de fanfares étaient particulièrement nombreux cette année. Tandis que les Hongrois, pas forcément friands des Balkans, se sont faits plutôt rares.

Depuis jeudi, plusieurs centaines de milliers de visiteurs venus non seulement d'Europe, mais également d'Amérique, ont envahi la cité pour s'enivrer de rakije et danser autour de virtuoses serbes. Ceux-ci ont la particularité d'être autodidactes, et malgré leur talent, restent méconnus. Pour la petite histoire, lors d'une visite à Guča, Miles Davis admiratif aurait admis ne jamais avoir entendu jouer de la trompette comme cela!
L'âme serbe à l'honneur
Chaque film d'Emir Kusturica est comparable à un petit Guča à lui tout seul. En Serbie, les airs de trompette accompagnent tous les grands moments de la vie, rassemblent les communautés et réchauffent . . .

François Gaillard