« Face au peuple, Kaczyński a peur et sent son pouvoir menacé »

La crise qui n'en finit pas de secouer la Pologne vient de franchir une nouvelle étape. Lors de la dernière session du Sejm vendredi 16 décembre dernier, le parti gouvernemental PiS a voté le budget 2017 en dehors de l'hémicycle, en l'absence des médias et de l'opposition, et selon toute vraisemblance en dépit des règles constitutionnelles.


Tribune publiée le 18 décembre 2016 dans Kettős Mérce. Traduit du hongrois par Ludovic Lepeltier-Kutasi.

Selon le ministre de l'intérieur Mariusz Blaszczak, ceci était "nécessaire" du fait du blocus de la tribune de l'assemblée par l'opposition, la sortie du cadre institutionnel se justifiant par une ambiance putschiste. Durant toute la nuit, plusieurs milliers de manifestants hostiles au gouvernement se sont rassemblés spontanément et sans discontinuer afin de verrouiller les sorties du parlement, ce qui a entraîné l'intervention des forces de police pour dissiper la . . .

Zsolt Kapelner