L’Europe centrale coincée entre Orbán et Macron « le petit nouveau »

En marge du sommet européen qui se déroule jeudi et vendredi, le Premier ministre hongrois a affiché son mépris pour le nouveau président français, après que celui-ci ait critiqué l'illibéralisme qu'il promeut. Les dirigeants hongrois et français font figure de pôles opposés.

Le ton est donné. Viktor Orbán a tenu à répondre du tac-au-tac à Emmanuel Macron dès son arrivée à Bruxelles jeudi, devant des médias hongrois. "Le président français est un petit nouveau qui vient à un sommet pour la première fois . . .