Attentats anti-Roms, que fait la police ?

Hier soir, un homme d'origine rom a été tué par des coups de fusil dans le Nord-Est de la Hongrie. La police enquête, mais n'a pas encore reconnu officiellement le meurtre.
Le 9 avril, c'était l'immeuble d'une représentante de la communauté tzigane de Tatárszentgyörgy - village malheureusement connu pour ses nombreuses attaques contre les Roms - qui a été ravagé par un incendie. Aucune victime, mais l'acte a été cette fois jugé criminel par la police. Quelques semaines plus tôt, ce même village fût le théâtre morbide

François Gaillard