Energie : la présidence hongroise esquive les polémiques

Le Conseil de l'Union européenne du 4 février 2011 a consacré ses travaux à deux secteurs, l'énergie et l'innovation, considérés comme « essentiels pour la croissance et la prospérité de l'Europe. » Alors que le Conseil publie des conclusions en 15 points sur la question de l'énergie, la présidence hongroise en présente certaines sur son site, en omettant certaines questions polémiques, comme l'extraction des gaz de schistes. La Hongrie a mis l'énergie au coeur de sa présidence, mais elle traite le sujet comme s'il ne soulevait aucune controverse.

« Nouvelle phase dans la politique énergétique européenne »

Comme la doctrine européenne l'exige, c'est tout d'abord la création, prévue pour 2014, du marché intérieur de l'énergie qui permettra d'obtenir une énergie « sûre, durable, financi . . .