Une élection municipale-test ratée pour l’opposition hongroise

Malgré un rassemblement large de la gauche derrière un candidat indépendant, c'est le parti gouvernemental Fidesz qui s'est imposé hier lors de l'élection municipale partielle à Szentendre.
Les résultats sont serrés, mais c'est avec 41 voix d'avance que la candidate Fidesz-KDNP Katalin Négyessy a été élue hier élue du bureau de vote n°7 de Szentendre, petite localité touristique au nord de Budapest. L'opposition avait pourtant réussi à fédérer le Parti socialiste hongrois (MSzP), la Coalition démocratique (DK) et Ensemble (Együtt) derrière le candidat présenté par l'Union Vivre à Szentendre (TESz), Imre Helyes.

Selon le Magyar Nemzet, ces résultats ont une valeur test pour la capacité de la gauche à dévisser le Fidesz pour les élections législatives de 2018. Si la coalition gouvernementale résiste effectivement bien, elle a sans doute bénéficié d'un report des voix marginal du parti d'extrême-droite Jobbik, lequel n'a pas réussi à présenter de candidat. Quant à la gauche, elle a souffert de la concurrence de la formation écologiste LMP et du Parti des travailleurs hongrois (MMKP), d . . .