« Du passé de Trianon au futur de Schengen »

Le Parlement Européen de Bruxelles accueille une exposition d'artistes et de scientifiques hongrois, du XVIIIe siècle à nos jours, depuis  mardi.
Cette exposition n'est pas sans ignorer l'actualité historique, voire "mémorielle" pour certains, de nos amis Hongrois cette semaine, en s'intitulant : "Du passé de Trianon au futur de Schengen". Dans les déclarations officielles de la cérémonie d'ouverture, on retiendra que la gente féminine au sein de la classe politique hongroise et slovaque - assez en froid en ce moment - sait baisser les armes de temps en temps, du moins à Bruxelles.

Selon une source anglophone slovaque, les institutions européennes - la Commission en tête - ne sauraient s'immiscer dans l'énième différend qui oppose Budapest à Bratislava, en l’occurrence, la double citoyenneté votée par le Parlement hongrois la semaine dernière. La Commission n'aurait aucune prérogative en la matière. Cependant, pour tenter de calmer le jeu, le Parlement européen a décidé de "célébrer" Trianon à sa manière, c'est à dire en célébrant les Hongrois. Les artistes hongrois qui sont exposés au Parlement sont des "précurseurs . . .