Du grabuge à l’usine Mercedes de Kecskemét

Fin novembre, des ouvriers de l’usine Mercedes à Kecskemét ont débrayé quelques heures, mécontents des faibles hausses salariales.

La version originale de cet article a été publiée le 26 novembre 2016 dans Vasárnapi Hírek sous le titre Nálunk háborúznak a németek (Un terrain de bataille allemand). La traduction en français a été réalisée par Paul Maddens.

Mercredi à l’aube, près de cinquante Mercedes de moins sont sorties des ateliers de l’usine de