Double citoyenneté : une loi floue adoptée vite fait

Mercredi matin, le Parlement hongrois n'a pas tardé à adopter un amendement concernant la loi sur la double citoyenneté hongroise, accordée aux Hongrois des pays voisins. Depuis que Viktor Orbán et les siens peuvent enfin réaliser ce « rêve », la loi monopolise l'espace public hongrois depuis deux bonnes semaines, tant elle fait consensus et sème à la fois le trouble quant à son application concrète.
Bien qu'elle soit plébiscitée au Parlement aujourd'hui (344 députés ont voté  pour le texte, seulement 3 ont voté contre, et 5 se sont abstenus), les conditions d'application de la loi sont encore extrêmement floues. Pour l'instant, il s'agit d'alléger les conditions de procédure pour les Hongrois dits « ethniques » qui vivent dans les pays voisins, afin qu'ils obtiennent la citoyenneté hongroise. Mais la grande question qui pourrait bien briser ce consensus, c'est celle d'une citoyenneté qui se traduirait à terme dans les bureaux de vote, en particulier pour ceux qui ne résident pas de façon permanente en Hongrie.

Invité hier soir sur la chaîne MTV, le chef de cabinet du Premier ministre Orbán . . .

François Gaillard