Discrimination à l’école : Strasbourg surveille la Hongrie

MTI rapportait vendredi que la Cour européenne des Droits de l'Homme, à Strasbourg, demande des comptes au gouvernement hongrois quant à de possibles discriminations et ségrégations des Roms dans son système éducatif.
Deux Roms hongrois de 23 ans, habitant le village de Kesznyéten (au nord est du pays), se sont tournés vers Strasbourg après que plusieurs tribunaux hongrois aient sous-estimé le bien-fondé de leurs plaintes. Une association avait déjà porté plainte pour discrimination à l'école contre l'Etat hongrois en septembre dernier.

Au cours de leur scolarité, les deux hommes ont été placés dans une classe spéciale de l'école municipale, entre 1994 et 2002, sous prétexte qu'ils avaient des troubles de l'apprentissage. Le diagnostic avait été reconfirmé plus tard, et même surévalué en 2000.

L'avocat des deux "cancres" a fait valoir que l'inscription de ses clients dans la classe spéciale relevait de la ségrégation et de la discrimination en raison de leur origine Rom. L'avocat a demandé une expertise pédagogique et psychologique indépendante, qui a établi que leur degré de difficulté d'assimilation ne justifiait . . .