L’atteinte aux symboles hongrois en Roumanie n’aurait rien à voir avec Schengen

Les Hongrois de Roumanie viennent d'apprendre trois mauvaises nouvelles, coup sur coup, en ce début de semaine. La première, dans l'ancienne province hongroise de Transylvanie, touche à un symbole historique, une des trois fêtes nationales hongroises ; la seconde provient d'un acte de vandalisme contre leur ambassade à Bucarest. Mais attention, ces deux nouvelles ne peuvent pas être liées à la troisième, qui n'est autre que le report récent de l'entrée de la Roumanie dans l'espace Schengen... Car s'il y a bien un partenaire des Roumains qui est pour leur entrée dans Schengen, et qui compte travailler dur à cet effet face aux vetos de la France et de l'Allemagne, c'est bien la Hongrie, qui vient tout juste de commencer à présider l'Union Européenne pour 6 mois.

Le report de l'entrée dans l'espace Schengen de la Roumanie contrarie forcément la Hongrie

Comme l'a déclaré le ministre des Affaires Etrangères Janos Martonyi lundi matin . . .