Des obsèques pleines de respect pour Krisztina Rády

Krisztina Rády-Cantat a été inhumée hier à Moustey, proche de son domicile des Landes où elle s'est donnée la mort dimanche 10 janvier.
Un recueillement dans un silence quasi absolu s'impose encore pour tout le monde, bien que le suicide ait causé un choc qui suscite l'incompréhension.

Rappelons que plus que l'ex-Madame Cantat, c'est sans doute la plus forte et la plus noble des représentations hongroises en France que l'on a perdu depuis François Fejt