Des multinationales qui pleurent dans les jupons de Bruxelles

Le 15 décembre dernier, 15 multinationales installées en Hongrie - dont 13 groupes industriels d'origine allemande, autrichienne, néerlandaise et française - se sont plaintes dans une lettre adressée à la Commission Européenne, concernant la taxe exceptionnelle dite "de crise" qui leur est imposée par le gouvernement hongrois depuis cet automne