Des immigrants kosovars noyés dans la Tisza

Le chavirement d’une embarcation dans le Sud de la Hongrie aurait, selon toute vraisemblance, coûté la vie à une quinzaine de personnes, des Albanais du Kosovo qui venaient de franchir illégalement la frontière entre la Serbie et la Hongrie. Les polices hongroises et serbes ont commencé les opérations de repêchage des corps.
Ce matin, deux corps avaient été retrouvés en aval de l’accident en Serbie, et un en Hongrie. Trois personnes rescapées, un père, Argon Rama, et ses deux fils ont été trouvées proche de la rivière en état d’hypothermie. Selon les propos d’Argon Rama, rapportés par le porte-parole du gouvernement kosovar, Albana Beqiri, le drame aurait eu lieu entre le 14 et le 16 octobre dernier et 18 ou 19 personnes se trouvaient à bord.

"Il est possible que ces personnes tentaient de traverser la frontière avec l’aide de trafiquants d'humains. Nous explorons cette possibilité", a indiqué le porte-parole de la police du département de Csongrád, János Pál. L’enquête sur cette filière d’immigration clandestine a été confiée à la mission de . . .

Corentin Léotard