Des étudiants étrangers pour sauver les facs hongroises

En Hongrie, les universités de province se préparent à une forte baisse du nombre d'étudiants hongrois dans les prochaines années. Leur meilleur espoir de survie est de mettre en valeur la qualité de leurs enseignements et d'attirer davantage d'étudiants venus d'ailleurs, a annoncé Népszabadság lundi. Décryptage d'un système éducatif public qui se heurte aujourd'hui à la compétitivité mondialisée.
Le quotidien "Népszabi" revient sur le problème, notoire, de la surabondance d'étudiants dans les établissements supérieurs en Hongrie. Nombre de ces jeunes gens bénéficient d'aides sociales pour suivre leurs études. Le passage à une éducation supérieure compétitive sera sans doute douloureux pour beaucoup d'universités, à moins d'attirer les étudiants fortunés du monde entier.

Des politiciens socialistes tels que Lajos Bokros, éminent ancien ministre des Finances, ont appelé à des réductions d'effectifs radicales. En faisant valoir que les meilleures recrues doivent fournir prioritairement les grandes universités, ils estiment que le reste de la jeunesse estudiantine hongroise devrait, soit s'orienter vers des établissements plus modestes, soit se mettre au travail, au vrai. Jusqu'à maintenant, les . . .