De la propagande matin…midi…et soir

Vous reprendrez bien un peu de propagande anti-migrants ? Alors voici…

Mercredi matin, un policier, Péter Pálvölgyi, a été abattu lors d’une perquisition dans la commune de Bőny, proche de Győr, dans l’ouest de la Hongrie. L’homme qui a tiré a été arrêté après l’intervention de l’unité de police antiterroriste TEK. Son identité a été dévoilée par les médias dans les heures qui ont suivi : il  s’agit d’István Győrkös, un homme de 74 ans bien connu de la police et des milieux ultra-radicaux de l’extrême-droite, puisqu’à la tête d’un groupuscule paramilitaire hungariste, d’inspiration néo-nazie, Magyar Nemzeti Arcvonal (Front national hongrois). La police a découvert un arsenal d’armes à son domicile.

Le site gouvernemental d’actualités en anglais « About Hungary » a relayé l’information, mais sans préciser ni l’identité ni les circonstances de la fusillade qui a coûté la vie au policier. Nous ne savons pas à quelle heure a été publié son article, qui aurait dans tous les cas mérité une mise à jour au fur et à mesure que les informations parvenaient. A 19h, au moment où le site Index.hu révélait que l’homme était soupçonné d’être en train de préparer une attaque contre des migrants, About Hungary postait son court article sans mise à jour sur facebook. Avec un choix de photo pour le moins inapproprié compte-tenu de l’identité du meurtrier et de ses intentions suspectées…

propagande-about-hungary-3

Sur le site du gouvernement, on retrouve la même photo accompagnée du même titre.

Mise à jour le 27/10 à 13h55 : le site about Hungary a finalement modifié l’image d’illustration de l’article.

Le site gouvernemental "About Hungary".
Le site gouvernemental « About Hungary ».