Cracovie refuse finalement l’accueil d’enfants d’Alep

La ville de Cracovie n’accueillera pas d’orphelins syriens d’Alep. Telle est la décision du maire de la municipalité, appuyée sur les règlements relatifs au franchissement des frontières de la République de Pologne.
La Mission médicale de Pologne avait proposé d’inviter ces enfants sans toit au mois de décembre, mais le maire de Cracovie, Jacek Majchrowski n’en a décidé qu’au mois de mars, à l’encontre d’une résolution de son conseil municipal.

La décision du maire de Cracovie est fondée sur la législation relative au franchissement des frontières de la Pologne, ainsi que sur la loi relative à l’assistance sociale. Selon le bureau du maire, il n’existe pas de possibilité d’accueillir les enfants d’Alep ni de leur accorder une aide médicale en Pologne.

M. Majchrowski indique que « les étrangers peuvent bénéficier de l’assistance sociale uniquement au cas où ils habiteraient déjà en Pologne, et la seule exception concernent les victimes du trafic humain ». Les enfants syriens devraient donc demander soit un permis de séjour, soit le statut de réfugiés . . .

Przemysław Kossakowski