Comprendre le mouvement autonomiste sicule en Roumanie

Estimés à plus de 600 000, les Sicules (székely) composent environ la moitié de la minorité hongroise de Roumanie. Depuis le début des années 2000, le mouvement autonomiste sicule cherche à obtenir de Bucarest l’autodétermination pour le Pays sicule (Székelyföld), créé au XIIIe siècle et disparu en 1867.

Situé sur les contreforts des Carpates en Transylvanie, le Pays sicule est une région historique habitée majoritairement par des Hongrois. Démantelé en 1867, il ressuscite en 1953 sous la forme de la Région autonome magyare. Depuis les années 1960, il fait peu à peu place à trois « județe » (départements) : Mureș, Harghita et Covasna. L’objectif des autonomistes est la restauration du Pays sicule et de son autonomie territoriale.

Ludovic Lepeltier-Kutasi
Ludovic Lepeltier-Kutasi