Comparée à Malév, Easy Jet fait de l’hypocondrie

MTI-Econews annonçait hier une baisse de 2% du nombre des passagers Easy Jet à Budapest en 2009, sur l'ensemble de ses liaisons avec Berlin, Dortmund, Londres Paris et Genève. La compagnie low-costs prévoit également une stagnation de son chiffre d'affaires en 2010. Pourtant, l'abandon récent de Paris-Beauvais par Wizzair devrait arranger considérablement les affaires d'Easy Jet à Budapest. Le désastre financier de Malév, surnommée "la BKV aérienne" devrait lui aussi ravir Easy Jet