Collaboration en Pologne : que restera-t-il de Lech Wałęsa ?

L’ancien président de la République polonaise Lech Wałęsa a « sans aucun doute », collaboré avec la police politique communiste (SB) dans les années 1970, d’après des experts judiciaires.
Cette affirmation arrive après l’étude graphologique de documents fournis à la Justice par l’IPN (l’Institut Polonais de la mémoire Nationale) en février 2016. La confirmation est tombée ce mardi 31 janvier. Actuellement en Colombie, l’ancien Président polonais ne s’est toujours pas exprimé. Malgré avoir intenté plusieurs procès en diffamation contre ses détracteurs, il n’a cette fois pas directement répondu aux graves accusations de mardi, laissant son avocat Jan Widacki parler à sa place. « Ce n'est pas une chose qui puisse se mesurer. Nous aimerions vraiment pouvoir interroger les experts qui ont émis cet avis », a expliqué l’avocat à la chaîne de télévision publique polonaise TVP Info. Le 8 janvier, lorsque l’un de ses fils, Przemysław, s’est suicidé, Lech Wałęsa a attribué ce geste à cette campagne de critiques qu’il subit.

La Justice l’avait pourtant blanchi en 2000, mais c’était sans compter la . . .

Yohan Poncet