Cinkota : Budapest côté campagne

Il faut prendre la peine de s’arracher du centre-ville pour y arriver, mais la destination vaut le détour. Cinkota est un quartier méconnu de Budapest, où le promeneur oublie être encore dans une des plus grandes capitales d’Europe centrale. Et pour cause : rattachée en 1950 à Budapest, la localité de Cinkota a tout d’un petit village. Pour pique-niquer le week-end ou recharger ses poumons loin du smog urbain, le vallon de Szilas et sa zone naturelle protégée restent une valeur sûre.

Le bourg de Cinkota, vu du vallon de Szilas (crédit : Ludovic Lepeltier-Kutasi)
Le bourg de Cinkota, vu du vallon de Szilas (crédit : Ludovic Lepeltier-Kutasi)

Il existe deux façons de rejoindre Cinkota à partir du centre-ville de Budapest. Pour les moins téméraires, il faut prendre l’une des deux lignes de HÉV (train de banlieue) en partance de la gare d’Örs vezér tere et descendre à l’arrêt « Mátyásföld alsó ». Pour les plus curieux, l’une des voies d’accès les plus agréables reste de longer le ruisseau de Rákos jusqu’à Kerepesi út/Veres Péter út puis de suivre les rails du HÉV jusqu’à la même destination. Une fois sur place, le piéton ou le cycliste doit suivre les panonceaux indiquant Naplás tó (« étang Naplás »), but ultime de la balade.

L'étang Naplás l'automne (CC)
L’étang Naplás l’automne (CC)

En quittant ainsi la route qui mène à Gödöllő, l’on tombe sur le paysage bucolique dessiné par le vallon du ruisseau Szilas, un des rares cours d’eau peu bétonnés de Budapest. L’ensemble du périmètre est protégé par le parc national Danube-Ipoly, et pour cause : il représente avec les marais de Mersze un cas rare de zone humide de qualité en milieu urbain. On y trouve une flore et une faune typique des zones marécageuses : linaigrettes, épilobes, carex, fougères autruches, épiaires des marais pour les plantes, grimpereaux, merles noirs, verdiers, passereaux, grands ducs et canards pour les oiseaux, crapauds pélobates et tortues cistudes pour les animaux aquatiques.

La partie du vallon qui longe le centre-bourg, dominée par l’élégant lycée Antal Szerb et le temple luthérien, a été aménagée ces dernières années pour accueillir les promeneurs et cyclistes. La municipalité du 16e arrondissement y a également installé des aires de jeux et des tables de pique-nique afin d’attirer les familles. Plus on s’éloigne de la station de HÉV, plus le vallon devient sauvage. Passé sous le petit pont de Simongát utca et après avoir escaladé la digue, l’on arrive sur les bords de l’étang Naplás, bassin de rétention du ruisseau Szilas, particulièrement affectionné par les pêcheurs du coin. Au sud et à l’est, la forêt de Cinkota est une bonne option pour prolonger la balade. Pour les amateurs des ambiances de village, il suffit de revenir sur ses pas et de se promener tranquillement dans les rues calmes du centre-bourg. Vu que l’on chemine plein ouest, le retour vers Budapest lorsque le soleil descend est particulièrement agréable. Le spectacle des collines de Buda au loin vient refermer avec poésie cette petite parenthèse dans la campagne budapestoise.

Ludovic Lepeltier-Kutasi