À Budapest, Viktor Orbán veut prendre la Citadelle

Chantier monstre dans le quartier du château, projet de Bois des musées à Pest, grattes-ciel au nord de la ville... Les grues ne sont pas prêtes de disparaître du paysage budapestois. Viktor Orbán entend poursuivre sa politique de grands travaux en s'attaquant cette fois à l'emblème de la capitale : la Citadelle.

Le gouvernement a publié le 15 juillet dernier un appel à idées portant sur «l'utilisation future du mont Gellért et de la Citadelle, ainsi que le renouvellement de sa fonction et de sa vocation». En s'enregistrant sur un site Internet dédié, chaque Hongrois, qu'il soit professionnel ou simple citoyen, est ainsi invité à faire des propositions quant à l'avenir de cette ancienne forteresse défensive, de sa statue et de son parc, véritable poumon vert en plein cœur de la capitale. Jusqu'à hier, chaque postulant pouvait envoyer ses questions, lesquelles devraient recevoir une réponse le 1er août prochain. S'ouvrira ensuite jusqu'au 3 octobre la phase de dépôt des projets, avec une publication des résultats prévue le 10 novembre. Un budget de 40 millions de forints a . . .

Ludovic Lepeltier-Kutasi
Ludovic Lepeltier-Kutasi