Budapest capitale mondiale de la décroissance

Du 30 août au 3 septembre se tient la Conférence internationale de la décroissance à Budapest. Organisée par trois comités répartis entre Budapest, Zagreb et Ljubljana, l'enjeu de l'événement est, entre autres, de mener une réflexion approfondie sur la trajectoire économique, sociale et politique des pays d'Europe centrale et orientale.
En ce soir de 30 août, dans le magnifique immeuble de l'Université Corvinus, celui qui domine le Danube de sa rive orientale, l'amphithéâtre qui accueille la première séance plénière de la Conférence internationale de la décroissance est plein à craquer. Plus de 400 personnes venues de toute l'Europe - et même de plus loin - sont venues écouter quasi-religieusement les orateurs du moment. Les hongrois Zoltán Pogátsa et Alexandra Köves, la chercheuse croate Danijela Dolenec, ainsi que l’hellène Giorgos Kallis discutent de «décroissance dans un contexte semi-périphérique». Tout un symbole dans la capitale hongroise Budapest, métropole brouillonne de cette Europe qui vient.

La Conférence internationale de la décroissance crue 2016 est la cinquième édition d'une manifestation . . .