« Le FMI doit changer de point de vue »

Le nouveau gouvernement hongrois continue de souffler le chaud et le froid quant à son déficit public. Même en son sein, la question n’est pas tranchée. Lors d’une intervention télévisée dimanche soir, le chef de cabinet du premier ministre Viktor Orban, Mihály Varga, le FMI va devoir revoir sa position vis-à-vis de la Hongrie car le déficit public devrait s’établir, pour l’année 2010, bien au-delà des 5-6% du PIB prévu par le ministre de l’économie György Matolcsy. Selon lui, les études r