Andrej Babiš Premier ministre : la presse tchèque divisée

Andrej Babiš est officiellement le nouveau Premier ministre tchèque depuis mercredi. Le leader du mouvement libéral ANO, grand vainqueur des élections législatives en octobre dernier, a été nommé par le président de la République, succédant ainsi au social-démocrate Bohuslav Sobotka. Un passage de témoin largement commenté par des médias locaux dont les avis sont très partagés.

"Babiš entre dans l'histoire", titrait lundi matin dans son éditorial l'hebdomadaire de tendance libérale Respekt. "Il a en effet attiré au pouvoir les forces les plus sombres présentes sur la scène politique […], et ce comme premier politicien depuis 1989. L'homme qui ne cesse de parler de la nécessité de moderniser le pays, fait avancer celui-ci sur le plan politique à contre-courant du temps", explique l'auteur en faisant référence au parti d'extrême droite Liberté et Démocratie directe (SPD) et aux communistes (KSČM) prêts à tolérer le gouvernement minoritaire qu'a formé le leader d'ANO . . .

Abonnez-vous à Hulala

1€ le premier mois
puis à partir de 
2€50/mois
sans engagement de durée

Guillaume Narguet