2017 pourrait vraiment être « l’année de la rébellion »

Viktor Orbán a déclaré dans un entretien paru avant Noël que "2017 sera l'année de la rébellion". Cela signifie pour lui qu'il n'hésitera pas à mobiliser toute la puissance de l'État pour combattre les institutions indépendantes qui résistent encore à son omnipotence. Il a notamment dit vouloir faire le ménage du côté de la société civile.


Tribune publi

András Jámbor