Zsolt Erőss, alpiniste hongrois, disparu en Himalaya

Une expédition hongroise dans l’Himalaya s’est achevée tragiquement avec la mort de deux de ses alpinistes : Péter Kiss (26 ans) et Zsolt Erőss (45 ans).

Les deux hommes ont disparu lors de la descente du 3è plus haut sommet du monde, le Kanchenjunga (8 586 mètres). D’autres accidents ont aussi coûtés la vie à deux Sherpas et un Coréen lors de la descente. Ayant perdu tout espoir de les retrouver, l’expédition hongroise est repartie pour Katmandou. Les corps n’ont pas été retrouvés.

La nouvelle a créée une vive émotion en Hongrie où Zsolt Erőss fait figure de héros national depuis qu’il avait été le premier hongrois à gravir l’Everest, en 2002. Toute la semaine précédente, la presse a réservé une large place à sa disparition et à l’avancée des recherches.

Cet alpiniste aguerri avait gravit 10 des 14 sommets culminant à plus de 8 000 mètres. Il y a trois ans, il avait perdu sa jambe droite dans une avalanche en Slovaquie et c’est avec une prothèse qu’il avait repris le chemin des cimes, quelques mois après son accident seulement. Un film documentaire projeté dans les cinémas de Hongrie avait suivi sa convalescence : A hópárduc talpra áll.

Une cérémonie a eu lieu à la mémoire du jeune Péter Kiss, dans sa ville natale de Gyöngyös.

Articles liés :

La bande-annonce du film « A hópárduc talpra áll »