Une Constitution en chocolat ?

Viktor Orban, premier Ministre hongrois, a déclaré que le fait que la Constitution soit ratifiée le lundi de Pâques par le Président hongrois était « un signe du destin« .

S’il est certain que cette déclaration est dans la même veine que la Constitution, comprenant des références à Dieu, au christianisme et à la famille traditionnelle, on a bien du mal à y trouver des traces de la « modernité » évoquée par le Président Pal Schmitt.

Le fait que le texte ait été célébré à Cluj-Napoca en Roumanie (Transylvanie) prouve symboliquement qu’il y a là un retour en arrière opéré par les autorités hongroises, si l’on prend en compte le principe de la territorialité du Droit.

Illustration : caricature – morphing de Viktor Orban avec le pape Benoit XVI