“Tribute” à Cini

Samedi à partir de 21h, une soirée de concerts sera tenue en hommage à “Cini” à l’A38 (voir photo), la péniche qu’elle avait dénichée pour les fondateurs du bateau concert amarré sur le Danube, près du pont Pétöfi à Budapest. Le navire ukrainien deviendrait, dans l’esprit de Kristina Rady Cantat, la version hongroise du Batofar à Paris. Le groupe français Les Hurlements d’Léo, qui performait sur la scène de Gödör jeudi soir, sera aussi de la partie. Le deuil de cette ambassadrice de la culture franco-hongroise, sera fait de la plus belle des manières, lors d’une nuit musicale organisée par ses meilleurs amis. L’entrée sera gratuite, mais la “fête” sera néanmoins limitée à 300 personnes.

Articles liés:

La presse people ne perce toujours pas le secret de “Cini”

Des obsèques pleines de respect pour Kristina Rady

Le suicide mystérieux de Kristina Rady suscite le silence

Suicide de Kristina Rady Cantat, âme franco-hongroise

Pas encore de commentaire

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publié.

Vous devez utiliser ces codes et attributs HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>