Tusk réélu : même la Hongrie a lâché la Pologne !

Varsovie a finalement été la seule capitale européenne à s’opposer, en vain, à la reconduction de Donald Tusk à la tête du Conseil Européen. Le “lâchage” des pays du Groupe de Visegrád et particulièrement de Budapest suscite d’intenses réactions.
Le gouvernement polonais, farouchement opposé à la candidature de Donald Tusk, a déploré la décision des membres du Conseil Européen : « Nous savons maintenant que c’est une Union européenne sous le diktat de Berlin », a réagi le ministre des Affaires étrangères, Witold Waszczykowski, au site internet wpolityce.pl. « L’Union Européenne est une organisation dominée par un seul pays. On ne peut pas le cacher, ce pays c'est l’Allemagne », a précisé de son côté Jarosław Kaczyński, le président du parti conservateur polonais PiS (Droit et Justice). Contrairement à ses partenaires européens, M. Kaczyński considère que ce vote altère . . .

Yohan Poncet