La « trahison » de Smolensk alimente encore la guerre des droites polonaises (2/5)

Si le taux de chômage est repassé en 2014 sous la barre des 10 % et continue de chuter rapidement, la Pologne n’a pas réussi à faire revenir ses deux millions de ressortissants qui travaillent à l’étranger . . .

Eugène Chapelier