Les socialistes hongrois peaufinent leur stratégie pour dévisser Viktor Orbán

Après plusieurs semaines de confusion entre László Botka et la direction du MSzP, c'est finalement le maire de Szeged qui va prendre la main dans les tractations entre le Parti socialiste et les autres formations de gauche.
László Botka s'est vu confier hier la gestion des négociations entre le Parti socialiste hongrois (MSzP) et les différents partis de gauche. Cette décision de la direction socialiste clôt ainsi deux semaines de tension entre le parti à l'œillet et son candidat, lequel souhaitait entamer au plus vite le travail de rassemblement de l'opposition progressiste. Elle confirme également l'abandon définitif de l'idée de primaire qui commençait pourtant à faire consensus ces derniers mois.

László Botka s'est félicité de cette issue et a déclaré vouloir commencer les pourparlers au plus vite avec la Coalition démocratique (DK) ainsi qu'Ensemble (Együtt) et Dialogue (Párbeszéd). Selon Index.hu, le candidat socialiste devra gérer le cas très délicat de Ferenc Gyurcsány, ancien premier ministre MSzP et fondateur de DK. Cette personnalité décriée, tenue pour beaucoup comme le . . .

Abonnez-vous à Hulala

1€ le premier mois
puis à partir de 
2€50/mois
sans engagement de durée

Ludovic Lepeltier-Kutasi
Ludovic Lepeltier-Kutasi