Pologne : le KOD éclaboussé par un scandale

Mateusz Kijowski, le leader du Comité pour la démocratie (KOD) a facturé au nom de sa société privée 20 000 € au mouvement anti-gouvernement.

Avec son catogan, sa barbe et ses lunettes à monture carrée rouge et noire, le visage du KOD, c’est lui. Mateusz Kijowski est à la tête du Comité pour la démocratie depuis sa création, il y a un an. Il a mobilisé les Polonais pour manifester contre les réformes entreprises par le PiS concernant le Tribunal constitutionnel, les médias et plus généralement les valeurs européennes. Charismatique, il s’exprime souvent dans les médias internationaux comme la presse polonaise.

Cette image de marque vient d’être écornée : Mateusz Kijowski a facturé pour 91 000 zlotys (environ 20 000 euros) de « services informatiques » au KOD auprès de sa propre société, alors que les revenus du mouvement viennent de donations. « C’était peut-être un manque d’expérience et de prudence de ma part, mais je vous assure qu’il n’y avait pas d’intention malhonnête », s’est-il défendu.

Justine Salvestroni