Viktor Orbán et l’obsession du « Grand Remplacement »

Pour Viktor Orbán, le système de quotas proposé par la France, l'Allemagne et la Commission européenne pour répartir les demandeurs d'asile en Europe, n'est rien d'autre que la preuve d'une stratégie de substitution des populations européennes par des populations allochtones

Ludovic Lepeltier-Kutasi