Normafa, ça le fera

normafa open air photo : hu lala

La saison des soirées en plein air qui égrennent l’été hongrois prendra un aspect déjà festivalier  demain avec le Normafa Open Air. Beaucoup de monde y est attendu, malgré le regain de fraîcheur des nuits budapestoises depuis hier. Il faut dire que le programme vaut le voyage sur la colline et que tout bon teuffeur ne manquera pas à l’appel.

On connait déjà bien les Cha cha cha, Holdudvar, et autres kert, lieux conventionnels qui étendent les nuits des week-ends jusque bien après l’aube. Le Normafa Open Air, lui, est un festival d’un soir au sommet de Buda.

Quatre scènes rechaufferont les corps engourdis car hélas la chaleur de ces dernières semaines ne sera toujours pas revenue. Quatres scènes, quatres styles, drum and bass, electro breakbeat, goa psytrance, minimal tech, avec pour chaque genre des pointures telles que: Jade, Dj Monk (drum and bass), Palotai (electro), Tulip (goa), et les hongrois de NVC sur la scène minimale. Bon échauffement pour les festoches plus gros à venir, tels que Dumdum, Balaton Sound ou encore Ozora… En pleine nature et loin des commodités du centre ville, cette nuit sera sauvage.

N’oubliez pas, donc, vos hoodies et « gumik », sortez couverts!