Quand Nicolas Sarkozy visita la Hongrie en 1994…

Dans sa longue série sur les personnalités ayant la chance de posséder des origines hongroises, le site internet pro-gouvernemental Hungary Today précise des éléments de biographie du candidat à un second mandat à la présidence de la République française, Nicolas Sárközy de Nagy-Bócsa.

Nicolas Sarkozy est issu d’une famille appartenant à la petite noblesse hongroise. Un rang auquel la famille a accédé grâce à un ancêtre paternel le 10 Septembre 1628 pour son rôle dans la lutte contre les armées de l’Empire ottoman. Au 18ème siècle, la famille possédait 285 hectares de terres ainsi qu’un petit château dans le village de Alattyán, proche de Szolnok.

Le père de M. Nicolas Sarkozy était un aristocrate hongrois du nom de Pál István Ernő Sárközy de Nagy-Bócsa, rappelle le site. Il est nécessaire de préciser que Pál est encore en vie et qu’il a d’ailleurs fait plusieurs visites en Hongrie au cours des dernières années. En 2010, le «père de», avait exposé ses peintures à la Galerie Abigail à Budapest. En 2011 la ville de Szolnok, située au centre de la Hongrie, lui avait accordé la citoyenneté d’honneur, tant pour son «œuvre» de peintre que pour avoir embelli la réputation de sa ville natale, où son propre père fut également adjoint au maire. La famille Sárközy a fui la Hongrie pour l’Allemagne lors de l’entrée de l’Armée rouge en 1944, avant de s’établir à Paris.

Mais Hungary Today semble amer quant à la relation qu’entretient Nicolas Sarkozy avec le pays de son père. «Bien que les racines de l’ancien président français sont d’une famille hongroise noble, M. Sarkozy n’est pas fier des ses origines hongroises». Le site revient sur une visite de Nicolas Sarkozy en Hongrie qui remonte à 1994. Il était alors maire de Neuilly et porte-parole du gouvernement d’Édouard Balladur sous François Mitterrand. Lors d’une visite à Bócsa, «le berceau de la famille Sárközy», il aurait purement et simplement oublié derrière lui dans sa chambre d’hôtel le tableau qui lui avait été offert, après l’avoir reçu « avec un grand sourire« . Celle-ci représentait son aristocrate de père. Le site précise toutefois qu’il s’agit d’une rumeur non-vérifiée.

Nicolas Sarkozy en 1994 à Bócsa. (Source : Hungary Today)
Nicolas Sarkozy en 1994 à Bócsa. (Source : Hungary Today)