Miloš Zeman, l’agent autoproclamé de Poutine, Xi Jinping et Trump

Miloš Zeman a annoncé, en fin de semaine dernière, sa candidature à sa propre succession à la présidence de la République tchèque. A un an de l'échéance électorale, l'éventuelle reconduction du chef d'État sortant, habitué aux déclarations diplomatiques fracassantes, pose question. Dans un contexte de tension accrue entre les grandes puissances, certaines de ses positions, entre autres prorusse, sont vivement critiquées par ses adversaires.
Premier président de l’histoire de la République tchèque élu au suffrage universel direct en 2013, Miloš Zeman briguera donc un deuxième mandat  en

Guillaume Narguet