Une militante des droits de l’Homme agressée en Slovaquie

Alena Krempaská, militante politique à l’Institut des droits de l’Homme (Inštitút ľudských práv), a été agressée le soir du 5 septembre, rapporte Political Critique.

Alors qu’elle quittait son bureau lundi soir, Alena Krempaská a été jetée au sol, frappée au  visage et insultée par deux individus non-identifiés, qui seraient des sympathisants d’extrême-droite.

L’agression s’est produite quelques heures après un rassemblement de partis de droite durant lesquels Alena et ses collègues avaient été verbalement agressés et menacés : «Liberté et solidarité» (Sloboda a Solidarita, SaS) et «les gens ordinaires» (Obyčajní Ľudia a nezávislé osobnosti, OĽaNO).

Political Critique pointe du doigt l’atmosphère qui règne actuellement en Slovaquie  et qui aurait favoriser le passage à l’acte de ces individus. Récemment,  le député européen (SaS) et ancien président du parlement slovaque, Richard Sulík, ainsi que leader du parti OĽaNO, Igor Matovič, ont accusé les membres de l’ILP de «fraude financière».

Political Critique (Krytyka Polityczna) se présente sur son site internet comme le plus important réseau d’associations libérales en Europe centrale et orientale.

Alena Krempaská à l'hôpital. Source : facebook.
Alena Krempaská à l’hôpital. Source : facebook.